15 juin 2017

L'Epicerie Solidaire poursuit son essor grâce à vous

Seule association ouverte les mardis et jeudis de 14 H à 17H toute l'année, avec plus de 800 personnes aidées et 4 tonnes de denrées alimentaires distribuées depuis le début de  l'année 2017, l'épicerie solidaire poursuit son essor et a plus que jamais besoin de soutien financier. Le vendredi 2 et samedi 3 juin 2017, lors collecte dématérialisée au centre commercial Hyper U Cœur Lozère, les clients de la grande surface ont répondu présents. Son principe est simple. Les bénévoles proposent des coupons de 2 euros. La lecture du code barre en caisse vient augmenter les course du client de 2 euros, qui seront crédités sur le compte de l'épicerie contribuant aux achats nécessaires à son fonctionnement.


Sur les deux jours plus de 700 clients ont ainsi scanné le coupon à 2 euros en caisse, ce qui permet de couvrir les approvisionnements du mois à venir, permettant de passer d’un choix de produits contraint par l’offre à une liberté offerte par le choix. Pour la troisième fois, notre équipe de bénévoles était accompagné par 9 jeunes devant effectuer des heures de bénévolat dans le cadre de l'aide au permis attribué par la ville de Mende, un renfort bienvenu.


Merci à Léa, Lucile, Fanny, Loris, Erwin, Julien, Mathieu, Mathias et Gauthier aux bénévoles et bien évidemment au centre commercial Hyper U Cœur Lozère pour l'accueil et l'aide apportée par son personnel et son directeur, qui est un soutien important dans le développement de l'épicerie solidaire. Merci aux clients pour leur accueil, leur écoute et leur flash en caisse ... l'épicerie fonctionne grâce à vous. Si le bon à 2 euros fonctionne toute l'année, nous serons à nouveau présent en octobre prochain !

5 juin 2017

Un premier bilan pour l'assemblée générale

C'est le mercredi 31 mai, à 17 heures 15 au Foirail que s'est déroulée l'Assemblée Générale de l'association Épicerie Solidaire Mende. La présence de 12 bénévoles sur 13 cotisants a permis sa tenue, en présence, notamment de Madame Françoise Amarger-Brajon, adjointe à la ville de Mende en charge de l'action sociale et conseillère départementale, Madame Marie Lauze, directrice générale adjointe pour la solidarité sociale au Conseil Départemental, Monsieur Arnault Lyotard du Conseil Départemental, Madame Eliane Mourgues du CHRS Malzac - La Traverse.


Si l’aide d’urgence doit rester une priorité face à des personnes en rupture économique et sociale, il est important de développer largement une autre forme d’intervention, plus valorisante pour celui qui la reçoit et répondant à ses attentes. Après deux années de fonctionnement, il apparaît évident que cette nouvelle forme d’aide alimentaire, dite participative, présente de nombreux avantages pour ces adhérents.

La participation financière permet une réciprocité d’échange ayant une valeur d’éducation budgétaire pour les personnes aidées. Elle participe de la dignité des personnes et de leur liberté de choix : le fait de payer, même un prix symbolique, les affranchit du sentiment d'être redevable et leur permet de choisir ce dont elles ont envie, comme n'importe quel consommateur. La qualité et la variété des produits proposés contribuent à restaurer l'estime de soi. Le système de collecte dématérialisée permet de répondre aux besoins des bénéficiaires et de passer d’un choix de produits contraint par l’offre à une liberté offerte par le choix, en utilisant, les dons collectés pour assurer une bonne partie des approvisionnements nécessaires.

Un des principes fondamentaux de l’épicerie solidaire est de faire en sorte que la lutte contre l'exclusion ne s'accompagne pas d'une forme d'assistanat. Demander de l'aide est une démarche difficile, souvent vécue comme une humiliation surtout sur le volet alimentaire, car cette demande traduit essentiellement une incapacité à se nourrir ou à nourrir les siens, ce qui est un geste essentiel de la vie. Le coup de pouce alimentaire apporté est un moyen d'aborder d'autres questions : la santé, l'éducation, le logement, la culture, l'emploi, la gestion du quotidien ...

Chaque adhérent est amené à définir, avec un travailleur social, un projet qu'il souhaite mener à bien pendant la durée d'accès à l'épicerie. Grâce au faible coût des produits de consommation courante, une part plus importante du budget peut être consacrée à ce projet d’amélioration de la vie quotidienne : réparer sa voiture pour pouvoir continuer à travailler, passer son permis de conduire  ou simplement mieux manger. S'il s'agit de répondre aux situations de longue précarité, l’épicerie offre aussi à des personnes qui connaissent un ennui financier ponctuel (perte d'un emploi, attente des allocations, déséquilibre budgétaire temporaire, etc.) un coup de pouce qui leur évitera de connaître des difficultés plus graves.

L’épicerie solidaire a bouclé jeudi 29 décembre 2016 sa deuxième année d’existence. Un petit bilan fait état de 39 foyers actifs sur l’année, soit une file active de 102 personnes réparties en 53 femmes et 49 hommes, dont 44 adultes, 20 adolescents, 35 enfants et 3 bébés, soit un total de 1432 personnes aidées en 2016 contre 593 personnes aidées en 2015. Ces chiffres démontrent le bien-fondé de la mise en œuvre d’une aide alimentaire participative en Lozère. Le volume écoulé à la vente représente 7485 kg contre 2702 kg en 2015, pour un total de 467 ventes en 101 après-midi, soit 1464 heures de bénévolat. 

L’Épicerie Solidaire Mende, adhérente de l’A.N.D.E.S. (Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires) est ouverte les mardis et jeudis de 14H à 17H toute l’année. C’est le seul acteur social du bassin de vie de Mende à assurer de manière pérenne tout au long de l’année une aide alimentaire.

12 février 2017

L'Epicerie fonctionne grâce à vous

Avec plus de 1400 personnes aidées et 7 tonnes de denrées alimentaires distribuées pour l'année 2016, l'épicerie solidaire a prouvé son utilité et confirmer qu'une forme d'aide alimentaire participative avait sa place en Lozère. Cette  adhésion s'est concrétisée un fois encore le vendredi 3 et samedi 4 février 2017, lors collecte dématérialisée au centre commercial Hyper U Cœur Lozère. Son principe est simple. Les bénévoles proposent des coupons de 2 euros. La lecture du code barre en caisse vient augmenter les course du client de 2 euros, qui seront crédités sur le compte de l'épicerie contribuant aux achats nécessaires à son fonctionnement.


Sur les deux jours plus de 700 clients ont ainsi scanné le coupon à 2 euros en caisse, ce qui permet de couvrir les approvisionnements du mois à venir. Pour la deuxième fois, notre équipe de bénévoles était accompagné par 6 jeunes devant effectuer des heures de bénévolat dans le cadre de l'aide au permis attribué par la ville de Mende, un renfort bienvenu. 
 
Merci à Marie, Ophélie, Marïja, Théo, Alice et Manon, aux bénévoles et bien évidemment au centre commercial Hyper U Cœur Lozère pour l'accueil et l'aide apportée par son personnel et son directeur, qui est un soutien important dans le développement de l'épicerie solidaire. Merci aux clients pour leur accueil, leur écoute et leur flash en caisse ... l'épicerie fonctionne grâce à vous.